jeudi 19 mai 2011

"What a day!"

Et, tandis qu'un arc en ciel s'étire sur un ciel tourterelle (violet? gris? JB est daltonien, alors…), JB écoute Promised Land des Nairobi Sisters, un morceau à tomber à la renverse, sorti en 1974 sur Gay Feet, donc la maison de Dame Sonia Pottinger († RIP). Cette chanson hallucinante, avec des percussions très nyabinghi, JB l'a découverte sur le site toujours aussi parfait du Mighty Doctor Bird (merci merci merci). Il l'a trouvée ensuite quelque part et l'a passée sur Amadeus pour éliminer le maximum de clic et scratch et crac et vroutch. Le résultat est écoutable grâce à Soundcloud. Enjoy! Car JB ne sait pas pour ses petits amis, mais lui, il l'écoute en boucle depuis hier. Ah, au fait: Promised Land existe aussi en version dub, tout aussi impeccable, et la plus jouée — mais JB qui ne peut jamais faire comme tout le monde préfère celle-ci.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Dieses schöne Percussion-Intro inspirierte Jimmy Cliff scheinbar für seinen Song "Bongo Man" auf seinem 1978er Album GIVE THANKX.

Uwe

JB a dit…

Meinst du jetzt das Intro von den J Sisters, oder die Nyabinghi Percussionnöte?
Alle, die sich für die J Sisters interessiert haben, kommen nämlich auf die selbe Konklusion: man weiss von ihnen wenig, wenn nicht nichts. Hätten nun die J sisters Jimmy Cliff inspiriert, wäre es eine tolle Nachricht!!!
Aber "Bongo Man (A Come)" von Jimmy Cliff ist tatsächlich ein schönes Nyabinghi-Stück, sowie, mein Favorit in diesem Genre: "Nyah Bingewe" von Nyah Earth. Der Rest ist für mich ein bisschen zu roots…