dimanche 7 mars 2010

Tu crois qu'ils nous aiment?

Et subitement affleure à la conscience cette chanson de Colette Magny († RIP), Melocoton, de 1963 - 1'39'' (seulement!) de pure et énigmatique beauté. Pourquoi cette saillie musicale dans le cerveau? Mystère. À cause de ce dialogue récurrent entre Melocoton et Boule d'Or (dans un jardin)? "Viens, donne-moi la main. Pour aller où? J'en sais rien, viens, donne-moi la main." Ou à cause de celui-ci, qui ponctue la chanson: "Dis Melocoton, tu crois qu'ils nous aiment? Ma petite Boule d'Or j'en sais rien, viens, donne-moi la main."
On écoute, ça commence à 0'30''.



2 commentaires:

Eric a dit…

Merci pour ce joli moment, j'ai adoré. Et puis savais-tu que Colette Magny avait légué ses droits à Sidaction ?

JB a dit…

C'est vrai?! Je l'ignorais. C'est une nouvelle réconfortante. Elle était donc une femme décidément formidable.