mercredi 21 avril 2010

Le maquillage et moi

Je suis censé traduire maintenant ce passage - et c'est toujours moi qui souligne:
"Her er en foundation-test. Faen, heller, nå er plutselig den foundationen jeg akkurat kjøpte, nest dårligst i test. I en annen test, i et annet blad, var den best. Den var så dyr, faen. Dekker dårlig og varer kort. Fitte."

La situation, d'abord:
Une ado s'assied dans un canapé et lit un magazine. Il y est question de test. Elle vient d'acheter sa fameuse foundation qui arrive maintenant dernière alors que dans un autre test, dans un autre magazine, elle arrivait première.

Le problème ne vient pas des mots grossiers faen et fitte, mais d'abord de ce bien étrange substantif: foundation. Foundation??? Évidemment, ce n'est pas un mot norvégien mais bel et bien anglais. Tout de même, étrange que le norvégien utilise directement le mot anglais sans le norvégianiser (puisque c'est plutôt la tendance dans cette langue. Exemples: busy < bissi, interview < intervju, etc etc.), donc on dirait fundasjon.
Que me dit le dictionnaire norvégien en ligne?
Wie bitte was?
Ce serait donc une fondation, voire une bourse universitaire?
Mais ça s'achète pas une bourse…
Dans un instant d'hésitation, je me dis que le magazine fait un test comparatif (ah voilà: voilà la bonne traduction en français du norvégien test, dans ce cas-là, on dira en bon français test comapratif) sur les facs et qu'il teste un quelconque service offert par les facs que l'ado se serait acheté.
Hum.
Pas convaincu, le JB. Ou alors convaincu en deux mots. Complètement con et complètement vaincu.

Je sais! Wikipédia! Pour les termes techniques, y a pas mieux que Wikipédia. Dans la colonne en bas à gauche, il y a toutes les langues dans lesquelles est recensé le mot. Il est très rare qu'une erreur se produise - même s'il vaut mieux vérifier.
Je vais donc dans le Wikipédia anglais, je tape foundation et j'obtiens ça:


Foundation est également un terme de cosmétique. Je clique dessus et, ô miracle, merci Wikipédia, le mot français est disponible! Et ce mot est… … … fond de teint. Fond de teint! La gamine lit un test comparatif sur les fonds de teint!
Si je me maquillais plus souvent, je l'aurais su. Et si j'avais été une fille, je l'aurais sûrement su aussi.
Bon, toujours un problème de résolu.

Ensuite il y a cette phrase:
Dekker dårlig og varer kort.
C'est une phrase sur la propriété du fond de teint. Comme quoi, grosse modo, il recouvre mal et ne dure pas longtemps. Mais il me faut les termes techniques. Je me dis, dans un accès de désespoir: Tiens, tu vois, si tu te maquillais plus souvent, tu ne rencontrerais pas ce genre de problème.
Pfff… Mais c'est quoi qu'on dit pour ces p**!!##!!! de fonds de teint?!?
Appeler Die Mama? Oh non…
Bon, chercher.
"Fond de teint" + "recouvre mal" dans gougueule…
2 réponses seulement. Preuve que c'est pas le bon mot. Merde.
Ah… Qu'est-ce que je lis, là? Je cite: ""Fond" bien et s'étale très bien."
Ah ouais? Ça fond un fond de teint. Ce que j'en sais moi… Bref. Oui, ça doit être ça la bonne traduction: "S'étale mal". Je vérifie dans gougueule: "Fond de teint" + "s'étale mal" = 32 réponses, dont la moitié dans les forums de discussion féminins, donc c'est bien le mot que les femmes emploient.
Bon. Maintenant la durée de vie du fond de teint. Je me dis: Bordel… Le temps qu'il faut passer pour ça… Pff… Très vite, je découvre qu'on parle de "longue tenue" pour les fonds de teint. Ça me fait une belle jambe, mais une belle traduction.
Que voici:
Je reprends à la page où je m’étais arrêtée tout à l’heure. Tiens, y a un test comparatif sur les fonds de teint. Oh, merde! Le fond de teint que je me suis acheté l’autre jour se retrouve avant-dernier. Alors que dans un autre test, dans un autre magazine, il avait fini premier. En plus il m’a coûté les yeux de la tête. Fait chier, putain! «S’étale mal et n’a pas de longue tenue.» Putain de merde.

Bon, ceci dit, si jamais des lectrices assidues (ou des lecteurs d'ailleurs, hein) et spécialistes de fonds de teint trouvaient que j'ai commis la méga bourde du siècle et que je me suis planté sur toute la ligne (de maquillage), leurs commentaires sont les bienvenus.
Et sur ce je vais me faire une mise en plis.


22.IV.2010:
S (au téléphone): N'oublie jamais: la couvrance et la longue tenue sont les deux mamelles du fond de teint!

2 commentaires:

Lyly Marlène a dit…

Hum!
'Suis plus spécialisée dans la pâte à tartiner et dans la peinture acrylique que dans les fonds de teint...vous en ferez ce que vous voudrez.

Les publicitaires et spécialistes parlent aujourd'hui, avec néologisme de "la couvrance" d'un fond de teint. Il couvre mal ou il a une mauvaise couvrance. Cela nous en bouche un coin!

Source:
http://www.beaute-addict.com/lexique-beaute/couvrance-10.php

De même, on dit aussi qu'il "s'étend mal" ou "s'étire mal".Plus chic peut-être.

Source:
http://www.maquillage.com/maquillage/maquillage.php?id=2&page=fond_de_teint

La longue tenue, comme on dit dans le Jura, ça joue bien!

En vous souhaitant un joli printemps.

Lyly

JB a dit…

Bonjour Lily,

le ciel est bleu ce matin sur Berlin et vous avez répondu !
Merci beaucoup. Du fond du cœur.

Le lexique du premier site indiqué retient donc non seulement la "couvrance", mais aussi la "longue tenue".
Ma phrase donnera donc:
"Mauvaise couvrance, pas de longue tenue."

Du coup je retourne à la traduction et le chapitre suivant est la suite de la conversation téléphonique entamée par l'adolescente aux problèmes de maquillage. Je cite:
"Et Tale qui me dit que je lui manque. Pourquoi tu m’as plaqué, alors ? je demande. Silence à l’autre bout du fil. Puis elle dit : Je ne sais pas, Thomas. Je sais juste que tu me manques et que je n’y peux rien. Et enfin que je devrais pas te le dire… Si ! je réponds. Si !"

Je vous souhaite une merveilleuse journée.

JB